Appel des organisations politiques patriotiques – Aux militants, aux camarades, aux Patriotes Au Peuple Guadeloupéen !

Pour la défense des libertés, pour le respect de nos droits fondamentaux, pour le refus de toute sanction contre les soignants et les travailleurs non vaccinés pour l’unité des Patriotes et du Peuple Guadeloupée, sur le chemin de la souveraineté nationale.

À partir du 15 de ce mois de novembre, l’application des mesures de politique sanitaire décidées par le pouvoir français sur les lieux de travail forcera de nombreux guadeloupéens à la mise à pied, sans revenu.

Les organisations soussignées, non opposées au principe de la vaccination de manière générale, ne peuvent accepter que les autorités françaises imposent la vaccination par la force.

Elles condamnent le mépris affiché par le pouvoir français vis-à-vis des Guadeloupéens qu’il veut faire passer pour des irresponsables et des égoïstes d’autant que des organisations guadeloupéennes (de la restauration, de l’événementiel, du sport, de la santé, du médico-social et autres) n’ont eu de cesse de proposer des adaptations liées à notre réalité. Elles affirment encore une fois que c’est la politique irresponsable et méprisante du pouvoir français et de ses représentants en Guadeloupe qui a facilité l’installation durable du virus dans notre pays. Elles continuent à affirmer que notre peuple doit valoriser en son sein les ressources dont il dispose pour résister à cette crise sanitaire sans renier les apports de la recherche et de la science.

La politique du gouvernement français du tout vaccin ne reçoit pas l’adhésion de la grande majorité du peuple guadeloupéen et fait douter les citoyens de la pertinence des décisions prises. Les décisions de mise à pied sans moyens de subsistance alors que l’inflation s’accélère, renforcent la méfiance des Guadeloupéens qui ont dans leur mémoire collective les nombreux événements tragiques que le colonialisme français nous a déjà fait subir.

Nous, les organisations politiques patriotiques, interpellons les élus guadeloupéens et les invitons à prendre toutes leurs responsabilités face à cette situation dramatique. Nous attendons de ces élus qu’ils agissent en défenseurs du peuple guadeloupéen et qu’ils fassent preuve du courage politique nécessaire.

NOU PA FWANSÉ !!! NON AU PASS SANITAIRE ET À L’OBLIGATION VACCINALE !!!

La situation devient quasi-insurrectionnelle, elle est porteuse de souffrance et de violence.

Le gouvernement français a réussi à faire voter dans ses assemblées une nouvelle loi d’exception qui nous place en état d’urgence sanitaire jusqu’ en juillet 2022.

Les organisations politiques patriotiques soussignées s’opposent à l’obligation vaccinale. Elles refusent le PASS sanitaire tel qu’il est appliqué en Guadeloupe. Ces mesures liberticides, anti économiques, anti sociales, et d’une violence extrême s’accompagnent de pression psychologique sans précédent sur l’ensemble du peuple guadeloupéen avec en première ligne les soignants et les pompiers.

Depuis plus de 4 mois, des organisations de Gwadloup associées se mobilisent semaine après semaine pour dénoncer les atteintes graves à nos libertés et nos droits humains.

La situation se trouve dégradée à un point tel que les effectifs de personnels disponibles ne permettent plus la continuité des soins dans certains établissements. Vaccinés comme non vaccinés subissent cette dégradation avec la même rigueur. Les salariés, les travailleurs indépendants, les petits commerçants sont au bord de la rupture. Nous sommes en train de vivre un drame social et humain sans précédent. Des familles sont fracassées, déchirées par les conséquences de la politique mise en œuvre par l’état français.

Pour appliquer la loi et garantir la continuité de leur activité, des responsables d’établissement, des chefs d’entreprises, des responsables d’associations se trouvent contraints à prendre des sanctions contre leurs personnels.

Le pouvoir colonial se montre prêt à détruire la vie de tous ceux qui refusent de se soumettre pas à ses injonctions.

Le pouvoir colonial français, à travers sa politique sanitaire et son refus systématique de toutes propositions, cherche à renforcer sa domination.

I VLÉ MÈT PÈP-LA A JOUNOU !!! NOU PÉ PA É PÉ KÉ AKSÈPTÉ SA !!!

Les organisations appellent leurs militants et sympathisants et tous les Guadeloupéens épris de liberté et de justice, à se mobiliser massivement aux côtés de toutes les forces qui luttent pour le respect des Guadeloupéens, le respect de nos droits et de nos libertés.

  1. –  Elles dénoncent la répression et les violences en cours, qui s’exercent contre les travailleurs en lutte et leurs organisations.
  2. –  Elles exigent la mise en place de protocoles sanitaires guadeloupéens adaptés à la situation sanitaire, économique, sociale et sociétale de notre pays Gwadloup, élaboré avec nos scientifiques, nos organisations professionnelles, les élus et nos organisations citoyennes.Nous nous engageons à continuer à rechercher l’unité du peuple guadeloupéen et de ses forces vives dans sa quête de la souveraineté et l’émancipation, seule voie possible pour être maîtres de nos choix et des orientations pour notre pays.

 

An-nou pwan chimen a Rèsponsabilité ! Ansanm nou ké gangné !Lapwent,

 

jou 17 novanm 2021

Alyans Pou Gwadloup, ANG, CIPN, FKNG, MIR et UPLG

Contacts presse :

Laurence Maquiaba : 0690607898

Jean-Jacob Bicep : 0690138820

Jacqueline Jacqueray : 0690863871

Marigwadloup Cinna : 0690145373

Nita Brochant : 0690445849

Gaston Samut : 0690409685

"